ge-1

FAUST

FRIEDRIECH WILHELM MURNAU – 1926 – ALLEMAGNE

durée 1 h 46

&

EMIR A8

Barre Phillips, contrebasse

Charles Fichaux, percussions

Emmanuel Cremer, violoncelle

Patrice Soletti, guitare électrique

Laurent Charles, saxophones baryton et ténor

François Rossi, batterie

Émilie Lesbros, voix

Lionel Garcin, saxophones alto et soprano

f1

ge3

Musique à l’écran, un dialogue vivant entre langage visuel et langage sonore.

Le chef d’oeuvre de Murnau est avant toute chose axé sur la conception et la fonction de la lumière. Elle accompagne le geste, affirme la présence dramatique des comédiens, transcende leur jeu. La mise en musique découle de cette approche pour combiner approche abstraite de l’oeuvre et soutien rigoureux de l’action pour se mettre au service de la narration, dans un rapport de dialogue spontané.

Le film, Synopsis

Tourmenteur de l’humanité avec la guerre, la peste ou la famine, Méphisto considère que la terre lui appartient. L’archange Gabriel lui évoque le nom de Faust, un vieux savant, un juste dont la vie entière est la preuve que la terre n’est pas totalement soumise au Mal. Méphisto promet de détourner de Dieu l’âme de Faust. « Alors la terre sera tienne », promet l’archange. Dans son village décimé par la peste, Faust désespéré trouve un grimoire lui permettant d’invoquer le Diable, et il signe avec lui un pacte de 24 heures pour sauver les malades. Mais les villageois réalisent que Faust n’est plus le même et veulent le lapider. En proie au suicide, Faust accepte une nouvelle proposition du Diable : retrouver sa jeunesse en échange de son âme..

La 1ère a été donnée le 15/11/2016 au Théâtre Liberté, Scène Nationale de Toulon dans le cadre du Festival FIME.

ge4

 

Extrait vidéo 08 : 31 @CieBarrePhillips/magalilatil

 

 

Filage, le 14 novembre 2016

f12

 

f11

f7

 

f13

 

f10

 

f4

 

f3

 

f2

 

f9

 

f8

 

dsc00120

 

f5

photographies©magalilatil